La Thaïlande (2ème partie)

L’orientation !

559435_340338362778259_1419839541_nEquipés d’une carte, d’une boussole, d’un briquet et d’un couteau, nous sommes théoriquement à même de nous sortir de toutes les situations. Pourtant une des plus grandes difficultés que nous rencontrons se trouve être l’orientation. En effet, si ce n’est quelques panneaux en anglais, il devient très difficile de s’orienter ou de trouver une information lorsque l’on est incapable de lire et de comprendre une langue, nous nous sentons parfois comme illettrés ce qui est très inconfortable. Aussi, dès qu’on a quitté Chiang Mai, la communication est devenue très compliquée. L’anglais n’est pas utilisé, certains possèdent quelques rudiments mais c’est souvent auprès des Monks dans les temples que nous rencontrons les personnes les plus érudites et avec qui nous pouvons avoir de vraies discussions.

La faune et la flore

La flore en Thaïlande s’avère être très riche. Montagnes et rizières illustrent la beauté de ce pays de plus en plus convoité par les touristes. La faune est elle aussi très riche : nous avons eu l’occasion de monter à dos d’éléphant (petite folie touristique) et de croiser quelques serpents sur la route, le dernier en date nous a par ailleurs fait quelques frayeurs.

1375099_340336302778465_1731411823_nThomas : Roulant sur la route 117 en direction de Nakhon Sawan, nous apercevons au loin ce qui pourrait ressembler à un serpent mort sur la route (ce que nous croisons régulièrement), sans inquiétude aucune nous continuons à rouler, mais arrivé à son niveau (à 25km/h) le serpent qui prenait juste un bain de soleil, se réveille et attaque la roue de Romain au passage de son vélo ; 5 mètres, j’aperçois la scène avec stupeur, je ne peux pas freiner, je dois donc traverser avec les risques que ça comporte. Mais plus de peur que de mal, nous le dépassons sans nous faire mordre et continuons notre route, tandis que le serpent retourne parfaire son bronzage.

Mais la plus grande menace à laquelle nous avons dû faire face jusqu’à maintenant, c’est sans nul doute les moustiques ! Ils sont en surnombre, assoiffés de sang et attaquent jusqu’à la mort à la tombée de la nuit. Le spray anti-moustique limite un peu mais certains semblent même être immunisés ! Bonne nouvelle en arrivant à Bangkok, les moustiques ont quasiment disparu, ce qui nous repose un peu.

Religion et politique

Sans avoir de chiffres précis mais d’après ce que nous observons, le bouddhisme est extrêmement  présent dans la culture thaïe. Pas un jour ne passe sans que nous croisions des temples, des universités bouddhistes ou des Monks. Bon nombre de temples sont d’ailleurs en construction, ce qui laisse à penser que le besoin en lieux de culte s’accroit et que donc le nombre d’adeptes aussi. Niveau politique, et même si à notre niveau nous ne ressentons pas trop l’implication du gouvernement, le régime en place est une monarchie. Le roi (qui a été Monk) s’affiche partout dans les rues, les temples et certains autres bâtiments. On le sens très présent et très important pour les gens. Pourtant celui-ci vit en Suisse à Lausanne, à en croire Rony, un expatrié Suisse qui vit en Thaïlande depuis 8 ans et avec qui nous avons partagé une discussion sur une aire de repos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s