L’Indonésie : Bali, Gili, îles paradisiaques !

Nous avons rendez-vous trois jours plus tard avec Jessica, notre hôte à Bali. Ceci implique que nous traversions les 378 kilomètres qui nous séparent de Kuta (sud de Bali) en trois jours. Un défi que nous relevons et un nouveau record de distance puisque les deux derniers jours nous parcourront respectivement 136 et 150 kilomètres.

La route vers Kuta

Retour sur ces trois jours qui, comme toujours, sont pleins de surprises, de rencontres, et de réparations !

Thomas : La descente du volcan n’a pas été sans conséquences et mes plaquettes de freins ont rendu l’âme.

Niveau rencontres, la route vers Bali est marquée par celle d’un autre cycliste, indonésien, surentrainé sur son vélo de compétition et qui ne parle pas trop anglais. Il nous fait comprendre qu’il va en direction de Bali, nous roulons donc ensemble sur quelques dizaines de kilomètres. Il nous motive et nous pousse à nous dépasser. Nous n’avons jamais roulé aussi vite et aussi longtemps. La route vers Kuta est magnifique mais très vallonnée.

Seconde rencontre, un matin un Australien avec qui nous échangeons quelques mots nous explique qu’il se rend également à Bali. Mais contrairement à nous, il est à scooter. Il nous charrie un peu, trouvant l’objectif déjà assez élevé pour lui, et nous dit en riant : «On se retrouve à Bali !». A sa grande surprise et par un hasard incroyable, nous le recroisons le soir même 140 km plus loin, et bel et bien à Bali ! Il est bluffé et nous félicite (rires).

Bali, un petit coin de paradis

piscineL’arrivé chez Jessica est féérique, après plusieurs jours éprouvants, nous arrivons dans cette petite villa avec piscine dans la région de Kuta, à Jimbaran plus exactement. Nous découvrons avec émerveillement cet endroit dans lequel nous allons passer dix jours ! Un repos bien mérité et encore une fois nous avons beaucoup de chance.

A partir de cet instant, nous laissons les vélos de côté pour mieux nous imprégner de l’expérience balinaise. Nous louons un scooter (3 euros par jour), le moyen de transport préféré des habitants de l’île ainsi que des innombrables touristes peuplant la région. Nous partons a la découverte des environs et retrouvons rapidement Rini et Don (nos hôtes à Jakarta), qui ont décidé de nous retrouver à Bali, profitant de quelques jours de congés. C’est un vrai plaisir que de les retrouver ici, et cela nous permet de solidifier les liens que nous avions créés trois semaines plus tôt. La vie à Bali nous est très différente du reste de notre périple puisque nous vivons pendant dix jours dans un confort royal, et mangeons à n’en plus pouvoir.

Un peu de tourisme

Monkey forestLa forêt de singes d’Ubud, la plage de Kuta, les rizières, les temples hindous d’Uluwatu et de Tanah Lot, sont autant de sites touristiques mais incontournables à Bali. Mon meilleur souvenir reste cependant la beauté des couchés de soleil, tout simplement envoutants. Nous aurons également la chance de passer une soirée dans un village aux alentours d’Ubud, dans une famille traditionnelle, accompagnés de notre hôte Jessica.

Le surf à Kuta Beach

Thomas : Nous profitons d’une journée tranquille pour nous essayer au surf. Romain connaissait déjà les secrets de ce sport mais c’est une première pour moi et la plage de Kuta est l’endroit idéal pour débuter. Après deux heures, le bilan est sans appel, le surf, ce n’est pas facile ! Je réussis néanmoins à me tenir debout sur la planche et à « surfer »quelques mètres, ce qui m’encourage pour la suite.

La plongée à Gili Trawagan

Rester au même endroit plusieurs jours est l’occasion de faire une excursion sans vélo. Nous en profitons donc pour partir deux jours sur plongéel’île de Gili Trawangan. Deux jours de bonheur et de détente au bord de l’eau. L’activité principale de l’île repose sur le tourisme et la plongée sous-marine. Nous nous essayons donc à ce nouveau sport, accompagnés de Rini, notre amie indonésienne qui vient souvent ici et connait bien les habitants, ce qui nous permet d’avoir des prix non touristiques. A 10h du matin, nous montons à  bord d’un bateau, enfilons nos tenues de plongé, écoutons attentivement les instructions et c’est parti. Nous restons une heure sous l’eau et descendons jusqu’à 10 mètres de profondeur, observant la faune et la flore aquatique, un tout autre monde rempli de poissons de toutes les couleurs, de coraux, de tortues…

La corruption

Bien que paradisiaque, l’Indonésie est un pays bel et bien corrompu, et les touristes sont les premiers à en faire les frais. Dès notre arrivée à Bali, notre hôte nous explique qu’à scooter, en cas de contrôle de police, il faut glisser un billet de 50 000 Roupies (environ 3 euros) dans la carte grise. Dans tous les cas, lors d’un contrôle, que l’on soit en tort ou pas, il faudra payer quelque chose. Prendre les devants de cette manière est une pratique à laquelle s’attendent les policiers. Généralement le contrôle se conclut par une poignée de main amicale entre le policier et le conducteur, chose totalement inhabituelle en France.

Au-delà de la corruption policière, l’Indonésie est un pays où tout se négocie, du petit restaurant de rue au médecin de ville en passant par la location de véhicules ou simplement le logement.

Le bilan Indonésien

Nous passons 26 jours en Indonésie, dont 10 sur nos vélos pour une distance de 945 km. Nous ne dépensons que 65 euros de logement au total, à deux. 13 nuits en CouchSurfing, 4 nuits dehors en tente, 7 nuits en auberge et une nuit gratuite dans un hôtel, offert par notre amie Rini. Pays de tous les records, nous atteignons 65km/h dans la descente du volcan Bromo, grimpons à 2260 mètres d’altitude, dormons dans un commissariat de police et devant une station-service, passons des journées entières à vaincre des dénivelés exténuants, roulons plusieurs fois de nuit et combattons la maladie pendant une semaine. C’est aussi le pays qui nous offre les plus beaux paysages, couchés de soleil ainsi que de merveilleuses rencontres.

Retrouvez tous les articles sur l’étape Indonésienne : Jakarta, L’enfer de la route vers Semarang, L’ascension de Bromo

Retrouvez toutes les photos de l’Indonésie sur notre page Facebook.

Publicités

4 réponses à “L’Indonésie : Bali, Gili, îles paradisiaques !

  1. Bonjour Thomas, Un petit coucou depuis l’ITESCIA à Cergy! J’espère que le voyage se passe bien. L’expérience indonésienne a l’air sympa en tout cas (plongée, rencontres locales). Laurence.

    • Bonjour Laurence, tout se passe très bien, et le voyage suit son cours. Le temps passe tellement vite. Merci de nous suivre 😉 A bientôt.
      ps : J’ai finalement corrigé mon blog sur Seinajoki (cela a prit le temps je sais), j’espère que les demandes Erasmus sont nombreuses pour le prochain semestre ! 😉

    • Hello, Oui tout va bien, nous n’avions pas beaucoup accès à internet ces dernier temps. Nous avons quelques heures et allons essayer de poster de nouveaux articles très rapidement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s